dimanche 25 mai 2014

Résumé des cours du 30 avril au 21 mai : les figures

Ces quatre derniers cours ont formés une session spéciale dédiée aux figures. Nous avons longuement exploré et travaillé les figures de bases pour dégager des notions essentielles à leur qualité.
Puis, nous avons joué avec des mouvements plus complexes et nous nous sommes rendus compte que ces notions sont essentielles pour toutes les figures.

I : le respect de son propre corps et du corps du partenaire.
Si cet intitulé semble enfoncer une porte ouverte, il n'est pas toujours évident de le voir à l'oeuvre en bal. Lors des figures, une partie du corps est très susceptible de se trouver en position douloureuse : l'épaule. Principalement l'épaule du suiveur ou de la suiveuse.

Pour ne pas mettre les épaules en danger, voici plusieurs conseils :
  • Meneurs, ne donnez jamais une énergie brusque ou sèche dans le bras de votre partenaire. Même si vous voulez aller vite! La vitesse est affaire d'anticipation et de vivacité, pas de brusquerie.
  • Suiveurs, placez votre bras devant vous pendant le(s) tour(s). À cet endroit, il est en sécurité et l'épaule a de la marge de manoeuvre pour absorber une éventuelle brusquerie.
  • Pour les deux, si votre partenaire vous a fait mal, exprimez-le. Gentiment et courtoisement, mais exprimez-le.

II : l'énergie de départ.
Le tout début de la figure conditionne ce qui va se passer derrière. Une mauvaise direction d'énergie ou un manque d'anticipation sont des raisons qui font souvent que la figure ne se passe pas aussi bien qu'elle aurait pu.

Voici des conseils qui s'adressent essentiellement aux meneurs :
  • Ne lancez pas votre partenaire au loin en essayant de le/la faire tourner! Souvenez-vous qu'un tour est une énergie circulaire, et que si vous tracez un cercle devant vous sur un plan horizontal, vous commencez par aller sur le côté, pour ensuite faire le tour du centre. Il en va de même pour l'énergie que vous donnez à votre partenaire.
  • L'énergie de départ détermine la vitesse du tour que vous proposez, donc soyez clair dès le début! Si vous proposez un tour en deux temps, l'énergie de départ doit être plus vive que si vous proposez un tour en quatre temps (On a dit plus vive, pas plus forte !).
  • Anticipez ! Souvenez vous que le guidage du meneur doit toujours avoir une fraction de seconde d'avance sur le suiveur. Si vous donnez l'information de la figure pile sur le temps, vous êtes en déjà en retard. Donnez cette information un demi-temps en avance pour que la figure puisse démarrer sur le temps et pour que votre suiveur/suiveuse aie le confort d'effectuer (et d'apprécier !) le mouvement que vous lui proposez.
  • Enfin, faites attention à la disponibilité de votre partenaire. Si votre suiveur/suiveuse n'est pas en position de démarrer la figure (retard sur la musique, perte de connexion, déséquilibre passager, ...), reportez la figure à plus tard !

III : pendant la figure.
C'est au cours de la figure qu'apparaissent souvent les pertes d'équilibre, les absences de guidage, et les déconnexions entre partenaires.

Quelques points pour améliorer le confort et garder le contrôle du mouvement :
  • Meneurs, la figure n'est ni un moment où vous jouez avec votre partenaire, ni un moment où vous la regardez en attendant qu'elle finisse. Vous êtes au coeur d'une danse, continuez à danser ! Restez en déplacement autour de votre partenaire, accompagnez son mouvement !
  • Suiveurs, les figures en folk étant essentiellement composées de tours, apprenez à faire des tours propres et droits, au dessus d'un point précis, sans perdre votre équilibre. Votre rôle est essentiel pour permettre à la figure de s'insérer dans l'espace du bal sans bousculer les autres couples.
  • L'un et l'autre, gardez une grande attention vers votre partenaire de danse. Nous sommes en danse de couple, la notion de partage du moment est essentielle, et savoir en permanence où se trouve votre partenaire permettra une résolution de la figure en douceur.

IV : terminer la figure.
Bien trop souvent, finir une figure se résume à attraper son/sa partenaire sans ménagement pour se jeter sans transition dans la suite de la danse. Prenez conscience que la fin de la figure est aussi importante que le début de la figure et que la qualité de la suite de la danse dépend entièrement de la qualité de cette résolution.

Confort et accompagnement vont être les mots-clés :
  • Meneurs, réceptionnez votre partenaire en douceur! À tout moment de la danse vous voulez proposer une danse confortable, les figures ne doivent pas faire exception !
  • Suiveurs, retrouvez votre partenaire en douceur! Évitez de lui tomber dessus ou de vous accrocher à lui comme à une bouée. La maîtrise de votre déplacement et de votre axe est essentielle.
  • Meneurs, anticipez et prévoyez du temps! Tout comme le début de la figure, la fin doit se préparer à l'avance pour que vous ayez le temps de retrouver votre suiveur/suiveuse (et lui laisser de le temps de vous retrouver) avant de continuer. Sur le tour de la scottish par exemple, consacrez entièrement le quatrième temps à la résolution de votre figure.
  • Pour les deux, au moment de reformer la position de couple, calquez votre mouvement sur celui de votre partenaire avant de refermer l'enlacement. Considérez que vous "atterrissez" l'un sur l'autre en plein mouvement et qu'un atterrissage agréable est un atterrissage en douceur.

V : les autres détails
En cours, nous avons parlé d'une multitude d'autres petits détails pour assurer la fluidité de la figure et son insertion dans la danse. L'utilisation de la main, du dos, ou du sol font parties de ces détails. Proposer une énergie avec tout le corps et bien placer l'axe du couple sont d'autres notions essentielles. Mais pour éviter d'écrire un résumé de 10 pages, nous allons nous en tenir aujourd'hui aux quelques notions exprimées ci-dessus.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire